Portrait de Sarah Hatton

#LeConseilprésente : Sarah Hatton

Jenna Brown

Le Conseil des arts d’Ottawa promeut et développe les arts à Ottawa et fait valoir leur priorité. Notre vision est celle d’une ville enrichie par les effets bénéfiques transformateurs des arts.

Notre série #LeConseilprésente présente les histoires et les expériences des membres du Conseil et des lauréats des prix du Conseil des arts d’Ottawa.

Sarah Hatton est lauréate du Prix RBC pour les artistes émergeants en 2014.

Florid, 2013, by Sarah Hatton, mixed media on panelD’où venez-vous?

Je suis née en Angleterre, et j’ai grandi à la Barbade et au Canada. Je vis désormais à Chelsea, au Québec.

Quand avez-vous commencé à vous impliquer dans la communauté artistique locale?

J’ai commencé à exposer à la galerie Dale Smith en 2005, et depuis une dizaine d’années, je suis à la Galerie St-Laurent + Hill.

Comment décririez-vous votre art?

J’ai une formation de peintre, toutefois mes œuvres conceptuelles m’emmènent dans des directions que je ne peux jamais prévoir, même si je peux toujours les relier à quelques thèmes communs. Ainsi, mon travail conceptuel a tendance à se retrouver invariablement au carrefour entre l’humanité et la nature, dans ses côtés sombres autant que dans ceux porteurs d’espoir. Je répète souvent un objet commun des milliers de fois, pour que le motif obtenu ait une signification symbolique qui va au-delà de la somme de ses différentes composantes.

Circle 1, 2013, by Sarah Hatton, mixed media on panelQuel impact a eu votre implication dans la communauté des arts d’Ottawa sur votre vie?

C’est ma patrie artistique. La communauté d’Ottawa est une communauté accueillante qui n’a pas peur de remettre en cause des idées, et elle m’a fait évoluer en tant qu’artiste, car j’ai pris en compte les débats qui allaient jaillir de mes œuvres. Parfois, on se croirait dans une petite ville sur la scène mondiale. Pour les artistes, c’est donc un lieu stimulant, enrichissant et qui exige des comptes sur le plan intellectuel. Je suis une artiste qui prend l’intégrité intellectuelle très au sérieux, et je tire parti de ce cercle de pairs.

Y a-t-il eu un moment particulièrement important, ou un souvenir qui vous soit particulièrement cher, dans votre parcours d’artiste?

Je garde un souvenir cher d’un moment plutôt triste. Quand la presse internationale s’est intéressée à ma série Bee Works, des apiculteurs locaux m’ont contactée pour me demander s’ils pouvaient me faire don de leurs abeilles mortes, afin que je continue à produire des œuvres et à alerter l’option sur leur disparition. Ce fut la première de nombreuses expériences où j’ai vu un lien direct se créer avec des gens ainsi qu’une forme d’activisme émerger de mon art. C’est un vrai tournant.

Circle 1 detail, by Sarah HattonAvez-vous des conseils pour les artistes d’Ottawa ou les artistes en général?

Interrogez-vous sans pitié sur votre travail avant même d’envisager de le rendre public. S’il survit à votre regard implacable, votre public sera capable de sentir cette qualité invisible dans le travail fini.

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment?

Je travaille sur une nouvelle série d’œuvres conceptuelles destinées à visualiser la menace du changement climatique sur nos fragiles écosystèmes océaniques.

Quel effet cela vous a-t-il fait de recevoir un prix du Conseil des arts d’Ottawa? Pensez-vous que cela influencera votre carrière?

Je me revois, les yeux écarquillés, en train d’improviser un discours devant le Conseil des arts d’Ottawa après l’annonce de ma victoire, et d’observer une foule de visages familiers représentant plusieurs générations de la scène artistique d’Ottawa. Ce moment a été crucial pour moi, car il a vraiment renforcé ma confiance en mes capacités d’une façon personnelle que n’apportent pas les médias et les réseaux sociaux. C’était ma communauté qui me disait qu’elle croyait en moi. Je ne pense pas que j’aurais le même degré de confiance et d’investissement dans mes idées artistiques aujourd’hui si ce moment ne s’était pas produit alors.

Pour de plus amples informations 

Visitez le site à Sarah Hatton pour voir plus de ses oeuvres.